Un lien établi entre l'érythritol, un édulcorant des produits light, et la prise de poids

L'édulcorant appelé érythritol, contenu à l'état naturel dans certains fruits et employé comme substitut du sucre, influencerait le métabolisme en augmentant la masse grasse, pointe une étude de Katie C. Hootman

érythritol, un édulcorant des produits light et prise de poids

Un taux 15 fois plus élevé d'érythritol a été relevé chez les étudiants qui ont pris du poids et de la masse grasse au cours de l'année.

Sensé très peu agir sur le niveau de glucose dans le sang avec ses quasi 0 calorie (0,2 kcal/g contre 4 pour le sucre), l'érythritol, un substitut du sucre utilisé dans les produits light, vient d'être mis en évidence comme un marqueur de la prise de poids par des chercheurs allemands de l'Université de Cornell.

L'édulcorant, qui se trouve à l'état naturel dans les fruits comme le melon, la poire, le raisin, les produits fermentés comme le vin ou le miso, et la sauce de soja, favoriserait la prise de poids par une augmentation de la masse grasse, selon l'étude.

Pour étudier l'impact de l'érythritol sur le métabolisme, les scientifiques ont suivi 264 étudiants à l'entrée à l'université, période qui peut engendrer des changements au niveau du régime alimentaire, du métabolisme et de la prise de poids. 75% des lycéens prennent du poids après leur passage à l'université, précise l'étude.

D'après les observations, ceux qui ont pris du poids et de la graisse abdominale au cours de leur première année universitaire avaient un taux 15 fois plus élevé d'érythritol au début de l'année comparé aux autres participants, dont le poids a diminué- y compris leur masse grasse - ou est resté stable.

Plus globalement, les édulcorants chimiques, substituts du sucre, sont décriés par de nombreuses études ces dernières années. Ils stimuleraient l'appétit et feraient consommer jusqu'à 30% de calories supplémentaires, selon une étude australienne, parue dans Cell Metabolism en juillet 2016.

Les édulcorants les plus connus, utilisés comme additifs alimentaires, sont l'aspartame, l'acésulfame-potassium, le neotame, l'alitame, le cyclamate et la saccharine.

Derrière l'appellation "sans sucre" se cache bien souvent du xylitol de bouleau et du sorbitol qui s'invitent dans les produits allégés ou sans sucre du type confitures, confiseries ou chewing-gums. L'étude ne dit pas si ces substances ont un impact sur la glycémie.

Pour aller plus loin :
Katie C. Hootman, Jean-Pierre Trezzi, Lisa Kraemer, Lindsay S. Burwell, Xiangyi Dong, Kristin A. Guertin, Christian Jaeger, Patrick J. Stover, Karsten Hiller, and Patricia A. Cassano

PNAS Plus: Erythritol is a pentose-phosphate pathway metabolite and associated with adiposity gain in young adults
PNAS 2017 114 (21) E4233-E4240; published ahead of print May 8, 2017


Articles sur le même thème

  • Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Lire l'article

  • Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Lire l'article

  • L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    Lire l'article

  • Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Lire l'article

  • Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Lire l'article

  • Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Lire l'article